Après 32 ans, les OES attendent toujours leur équité salariale

Rimouski, le 8 mars 2017 – En cette Journée internationale de la femme, les travailleuses (et les travailleurs) des Opérations enquêtes statistiques (OES) membres du Syndicat des employé-e-s nationaux (SEN), un Élément de l’Alliance de la Fonction publique du Canada (AFPC) attendent toujours leur règlement sur l’équité salariale. 

« La bataille pour la reconnaissance de l’équité salariale à OES remonte au 8 mars 1985. Ça fait donc 32 ans que nous attendons, » souligne Géraldine Fortin, présidente de la section locale du SEN/AFPC.  

« Nous n’avons eu rien de gratuit.  C’est grâce à la bataille mener par le syndicat qui nous a permis d’obtenir gain de cause, et ce, même si nous attendons toujours après notre argent, » indique Mme Fortin.

En juin 2016, une entente est intervenue entre l’AFPC et les OES.  Ainsi, les paiements de l’équité salariale seront versés à des milliers d’intervieweurs.  Les montants versés varieront de 1500$ à 2000$ pour chaque travailleuse ou travailleur.

« Je profite de cette date importante dans l’histoire des femmes, pour remercier toutes celles et ceux qui ce sont battus pour que justice soit rendue, » conclut la représentante syndicale. 

Rappel des faits

  • 8 mars 1985 : l’AFPC dépose une plainte d’équité salariale;
  • 1987 : Création d’OES;
  • 1999 : l’AFPC remporte une victoire sur l’équité salariale pour les emplois à prédominance féminine qui relèvent du Conseil du trésor;
  • 2002 : l’AFPC dépose une nouvelle plainte. Le processus doit recommencer pour les intervieweurs d’OES;
  • 2016 : une entente est conclue entre l’AFPC et OES afin que les milliers d’intervieweurs principaux qui ont travaillé à Statistiques Canada entre le 8 mars 1985 et le 5 novembre 1987 et aux OES entre le 6 novembre 1987 et le 30 novembre 2013 soient indemnisés.
  • 2017 : les employés admissibles devraient recevoir leur agent au début de l’année.

Profil des OES

Les OES sont une composante de Statistiques Canada, dont le mandat est d’assurer la collecte des données d’enquête aux fins des programmes statistiques.  Au Québec, environ une centaine de personnes, majoritairement des femmes, travaillent pour OES.  Elles et ils sont une douzaine dans la région de la Gaspésie. 

Profil de l’AFPC-Québec

L’AFPC représente plus de 180 000 membres au Canada. Au Québec, affiliée à la FTQ, l’AFPCQuébec regroupe plus de 40 000 membres dans le secteur public fédéral, le secteur universitaire et le secteur privé.

 

Pour information :

Patrick Leblanc, AFPC-Québec, leblanp@psac-afpc.com, 514-706-5997

Sujets:
Provinces: