Les chargées et chargés de cours de l’ÉNAP joignent l’AFPC-Québec

Montréal, 9 février 2017 – Les chargées et chargés de cours de l’École nationale d’administration publique (ÉNAP) ont décidé majoritairement de joindre l’Alliance de la Fonction publique du Canada, région du Québec (AFPC-Québec) au terme d’un vote organisé par le Tribunal administratif du Travail (TAT).

Les chargées et chargés de cours de l’ÉNAP sont à l’heure actuelle les moins bien payés de leur profession au Québec.  Ils ne disposent d’aucune sécurité d’emploi, d’aucune indexation de salaire ni de couverture d’assurance.

«  Nous sommes très fiers d’accueillir les chargées et chargés de cours au sein de l’AFPC-Québec.  Les conditions de travail actuelles sont très de base pour ce type d’emploi.  Il n’existe aucune sécurité ni aucun recours, » souligne Magali Picard, Vice-présidente exécutive régionale de l’AFPC-Québec. 

« Nous avons hâte de travailler avec les membres afin de pouvoir commencer le travail d’amélioration des conditions de travail pour les chargées et chargés de cours à l’ÉNAP.  C’est une question de reconnaissance tout à fait justifiée, » ajoute Mme Picard.

Dans les prochaines semaines, l’AFPC travaillera avec cette nouvelle unité à former une équipe de négociation qui consultera les membres sur leurs principales revendications.  Par la suite, la négociation s’amorcera avec l’ÉNAP. Par ailleurs, soulignons que l’AFPC, qui est présente à l’ÉNAP depuis 2013, vient tout juste de renouveler la convention collective des assistantes et assistants de recherche.

Profil de l’AFPC-Québec

L’AFPC-Québec représente plus de 25 000 membres dans le secteur universitaire québécois.  Les membres œuvrent comme auxiliaires administratifs, d’enseignements ou de recherches, professionnelles et professionnels de recherches, post doctorantes et post doctorants, chargées et chargés de cours ainsi que comme personnel de soutien.

Pour informations:

Patrick Leblanc, AFPC-Québec, 514-706-5997, leblanp@psac-afpc.com

Provinces: