McGill doit se conformer à l'équité salariale

(English follows) 

Montréal, le 25 octobre 2017  - L'Association des Employées et Employés de Recherche de l'Université McGill (AERUM) et l'Alliance de la Fonction publique du Canada (AFPC) ont publié, aujourd'hui, une lettre ouverte adressée à la principale de l'Université McGill. Les deux syndicats y déplorent le traitement accordé aux auxiliaires de recherche par l'établissement postsecondaire.

« Il faut améliorer les conditions de travail des auxiliaires de recherche », a affirmé Sean Cory, le président de l'AERUM. « Selon les propres données de McGill sur l'équité salariale, ces auxiliaires, surtout des femmes, touchent 30 % de moins que leurs confrères occupant des postes semblables. » 

Or, la Loi sur l'équité salariale est claire : McGill doit payer le même salaire à tous ses auxiliaires de recherche, femmes et hommes. Mais selon un audit effectué par l'Université, il appert que les hommes qui exercent cette profession gagnent 30 % de plus que leurs consœurs.

L'AERUM a aussi déploré l'emploi abusif des postes classifiés « Occasionnels ». À McGill, ces personnes salariées n'ont pas d'avantages sociaux et sont moins bien rémunérées que les employés permanents. Le syndicat a découvert, en évaluant ces postes, que 85 % des personnes salariées occasionnelles étaient soit des femmes, soit des personnes racialisées. « À notre avis, le traitement du personnel occasionnel enfreint la Loi sur l'accès à l'égalité en emploi dans des organismes publics », a indiqué M. Cory.

Dans sa lettre, l'AERUM mentionne d'autres questions, dont le non-renouvellement du contrat d'employées enceintes et le licenciement d'employés en congé d'invalidité de longue durée. « Une employée enceinte et plusieurs personnes en congé d'invalidité ont été remerciées puis remplacées par des gens de l'extérieur. C'est une tendance inquiétante », a ajouté le préside de l'AERUM.

L'AREUM suggère aux donateurs de communiquer avec l'Université et d'exiger qu'elle traite de façon respectueuse les auxiliaires de recherche, leur verse un salaire décent et leur accorde de bonnes conditions de travail.

Profil de l'AREUM

L'AREUM est une section locale de l'AFPC. Elle représente environ 1 500 associés et assistants de recherche et postdoctorants à l'Université McGill.

Profil de l'AFPC-Québec

L'AFPC représente plus de 180 000 membres au Canada. Affiliée à la FTQ, l'AFPC-Québec regroupe plus de 40 000 membres dans le secteur public fédéral, le secteur universitaire et le secteur privé.

Renseignements : Sean Cory, président de l'AREUM, 514-226-1719

------------------------------------------------

McGill must comply with pay equity 

Montréal, October 25, 2017 - Today, the Association of McGill University Support Employees (AMURE) and the Public Service Alliance of Canada, Quebec Region (PSAC-Quebec) published an open letter to the Principal of McGill University regarding the treatment of research employees at McGill.

"The working conditions of research employees needs to be improved. Research assistants are mostly women and are paid 30% less than equivalent male positions at McGill, according to McGill's own pay equity data," stated Sean Cory, AMURE President. 

 

According to the Pay Equity Act, McGill must pay it's researchers, who are mostly women, the same wage as positions held mostly by men. According to McGill's own pay equity audit, positions held by mostly men earn 30% more than Research assistants.

In addition, the union has complained of misuse of positions classified as "Casual". Casual positions at McGill have no benefits and are paid far less than regular full time positions. In an evaluation of casual positions, the union found that 85% of long-term casual employees are either women or visible minorities. "We believe that treatment of casual employees is in violation of the Equal Access to Employment in Public Bodies act" indicated Mr. Cory. 

Finally, the union has brought up other issues, such as the non-renewal of contracts of pregnant employees and the termination of employees while on long-term disability. "We have seen a disturbing trend at McGill where a pregnant employee and several employees on long term disability have had their employment terminated and have been replaced by outside employees", added Mr Cory.

AMURE suggests that anyone donating money to research at McGill contact McGill and insist that employees hired to perform research at McGill are treated with respect with fair wages and working conditions. 

AMURE Profile

AMURE is a PSAC-Quebec local representing annually close to 1,500 research assistants, research associates and Postdocs at McGill University.

PSAC Profile in Quebec

PSAC represents more than 180,000 members across Canada. An FTQ affiliate, PSAC-Quebec has more than 40,000 members in the federal public sector, Quebec universities and the private sector.

SOURCE Alliance de la Fonction publique du Canada, région du Québec

For further information: Sean Cory, AMURE president, 514- 226-1719

Provinces: