Université McGill : bilan de la grève des employées et employés occasionnels

(English follows)

Montréal, le 4 novembre 2016 – L’Alliance de la Fonction publique du Canada, région du Québec (AFPC-Québec) et le Syndicat des employé-e-s occasionnel-le-s de l’Université McGill (Association of McGill University Support Employees-AMUSE) ont levé hier la grève déclenchée samedi dernier.

« Notre grève a été efficace et nos membres sont satisfaits », déclare Claire Michela, présidente d’AMUSE. « Avec nos lignes de piquetage, nous avons perturbé les activités de l’employeur. Par exemple, les gens qui sont venus voir Edward Snowden mercredi soir ont été accueillis par une ligne de piquetage formée de membres d’AMUSE qui auraient normalement travaillé à cette activité. M. Snowden a pris le temps de saluer notre lutte. »

Rappelons que la convention collective des membres d’AMUSE est expirée depuis le 19 avril 2015. Les négociations avancent lentement. Le 20 octobre dernier, après une vingtaine de rencontres, dont la moitié en présence d’un conciliateur, les membres d’AMUSE ont donné un mandat de grève à leur équipe de négociation. Les demandes monétaires syndicales sont déposées depuis un moment, mais McGill reste muette à ce sujet.

« Nous voulons améliorer nos conditions de travail et de vie, ajoute Mme Michela. Nous voulons au moins 15 $ de l’heure pour les tâches que nous effectuons. Après cinq jours de grève, je crois que McGill a compris le message : nous sommes sérieux dans nos revendications. La balle est dans leur camp. »,

Soulignons que le salaire minimum offert aux membres d’AMUSE est de 10,85 $ de l’heure. Les travailleuses et travailleurs permanents qui effectuent des tâches similaires gagnent actuellement un minimum de 18,51 $ de l’heure.

Profil d’AMUSE

AMUSE est une section locale de l’AFPC-Québec. Elle regroupe près de 1 000 membres qui travaillent à l’Université McGill comme employées et employés de soutien occasionnels.

Profil de l’AFPC-Québec

L’AFPC représente plus de 180 000 membres au Canada. Affiliée à la FTQ, l’AFPC-Québec regroupe plus de 40 000 membres dans le secteur public fédéral, le secteur universitaire et le secteur privé.

Renseignements : Vincent-Carl Leriche, AFPC-Québec, 438-324-0561

----------------------------------

McGill University: Progress Report on the Strike by Casual Employees

Montreal, November 4, 2016 – Yesterday, the Public Service Alliance of Canada, Quebec Region (PSAC-Quebec), and the Association of McGill University Support Employees (AMUSE) ended the strike that began last Saturday.

“Our strike did its job and our members are pleased,” said Claire Michela, President of AMUSE. Our picket lines disrupted the employer’s activities. For instance, the people who came to listen to Edward Snowden on Wednesday evening were met by a picket line of AMUSE members who would ordinarily have worked at the event. Mr. Snowden was kind enough to acknowledge our struggle.”

As you will recall, the AMUSE members’ collective agreement expired on April 19, 2015. The bargaining process is a slow one. On October 20, after some 20 meetings, half of them in the presence of a conciliator, the AMUSE members gave their bargaining team a strike mandate. The union’s monetary demands have been tabled for some time, still with no word on the issue from McGill.

“We want to improve our working and living conditions,” Ms. Michela continued. “We want at least $15 an hour for the work we do. After five days of strike action, I think McGill has got the message that we are serious about our demands. The ball is in its court.”

It should be noted that the minimum wage being offered the AMUSE members is $10.85 an hour. The permanent workers performing similar work currently earn at least $18.51 an hour.

About AMUSE

AMUSE is a PSAC-Quebec local. It has nearly 1,000 members who work at McGill University as casual support employees.

About PSAC-Quebec

PSAC represents more than 180,000 members across Canada. PSAC-Quebec is affiliated with the FTQ and has more than 40,000 members in the federal public, university and private sectors.

 

Information: Vincent-Carl Leriche, PSAC-Quebec, 438-324-0561

 

Provinces: