Université McGill : Grève des employés de soutien occasionnels (McGill University: Casual support workers on strike)

(English follows)

Montréal, 29 octobre 2016 – L’Alliance de la Fonction publique du Canada, région du Québec (AFPC-Québec) et le Syndicat des employé-e-s occasionnel-le-s de l’Université McGill (nom original en anglais : Association of McGill University Support Employees-AMUSE) ont déclenché une grève de cinq jours ce matin.

« Étant donné que l’employeur ne nous prend pas au sérieux, nous n’avons d’autre choix que de déclencher une grève ce matin. Malheureusement, plusieurs activités prévues cette fin de semaine seront perturbées, dont la rentrée, les portes ouvertes et le match de football des Alouettes », déclare Claire Michela, présidente d’AMUSE.

La convention collective des membres d’AMUSE est expirée depuis le 19 avril 2015. Les négociations avancent lentement. Le 20 octobre dernier, après une vingtaine de rencontres, dont la moitié en présence d’un conciliateur, les membres d’AMUSE ont donné un mandat de grève à leur équipe de négociation.

La rencontre d’hier n’a pas réussi à faire débloquer nos demandes. L’employeur refuse de bouger sur des revendications normatives importantes. Il ne veut pas afficher les emplois du Programme travail-étude de manière transparente et uniforme ni mettre en place un mécanisme de rétroaction concernant la gestion de ce programme. Pour ces travailleurs-étudiants qui vivent une situation financière précaire, cela représente un obstacle supplémentaire créé par McGill.

« Ça accroche là-dessus après une année et demie de négociation. Nous n’avons même pas encore parlé d’augmentation de salaire. Pourtant, nous avons déposé nos revendications salariales, mais l’employeur n’a toujours pas réagi. C’est un manque de considération. Ce n’est pas parce que nous sommes des travailleuses et des travailleurs occasionnels que nous ne méritons pas le respect de McGill », indique Mme Michela.

Profil d’AMUSE

AMUSE est une section locale de l’AFPC-Québec. Elle regroupe annuellement près de 1000 membres, qui travaillent à l’Université McGill comme employées et employés de soutien occasionnels.

Profil de l’AFPC au Québec

L’AFPC représente plus de 180 000 membres au Canada. Au Québec, affiliée à la FTQ, l’AFPC-Québec regroupe plus de 40 000 membres dans le secteur public fédéral, le secteur universitaire et le secteur privé.

Renseignements : Vincent-Carl Leriche, AFPC-Québec, 438-324-0561

-----------------------------------------------------------------------------

McGill University: Casual support workers on strike

Montréal, October 29, 2016 — This morning, the Public Service Alliance of Canada, Quebec Region (PSAC‑Quebec) and the Association of McGill University Support Employees (AMUSE) ordered a five-day strike.

“The employer is not taking us seriously. We have no other choice but to launch a strike this morning. Unfortunately, this will disrupt all activities planned this weekend, including the beginning of the term, the Open House and the Alouettes football game,” stated Claire Michela, AMUSE President.

The AMUSE contract expired on April 19, 2015. There has been little progress in negotiations. After 20 meetings, half of which before a conciliator, AMUSE members gave their bargaining team a strike mandate on October 20.

Yesterday’s meeting proved to be unsuccessful. There was no movement from the employer on major non-monetary demands. Management refuses to post Work-Study Program jobs in a transparent and standardized manner and establish a feedback mechanism for the Program. Student workers who already find themselves in dire financial circumstances are faced with an additional barrier created by McGill.

“After a year and a half of bargaining, that’s the stumbling block. And we have yet to discuss salary increases. In fact, we did table our wage demands, but got no response from McGill. How inconsiderate! Even though we are just casual workers, we still deserve McGill’s respect,” indicated Ms. Michela.

AMUSE Profile

AMUSE is a PSAC-Quebec local representing annually close to 1,000 members working as casual non-academic support workers at McGill University.

PSAC Profile in Quebec

PSAC represents more than 180,000 members across Canada. An FTQ affiliate, PSAC-Quebec has more than 40,000 members in the federal public sector, Quebec universities and the private sector.

Information: Vincent-Carl Leriche, AFPC-Québec, 438-324-0561

 

Provinces: