Université McGill : Les responsables d’étage auront droit à un salaire

Montréal, 12 juillet 2017 – L’Alliance de la Fonction publique du Canada, région du Québec (AFPC-Québec) et le Syndicat des employé-e-s occasionnels de l’Université de McGill (SEOUM) ont signé la première convention collective de l’unité des responsables d’étage (floor fellows) avec l’université.

« Ce fut une longue bataille et nous sommes très heureux d’avoir signé notre première convention collective après trois ans de négociation. Nous nous réjouissons à la perspective d’avoir de meilleures relations de travail avec l’Université McGill », mentionne Tuviere Onookome-Okome, vice‑présidente des responsables d’étage au SEOUM.

Les 70 responsables d’étage auront maintenant accès à la procédure de grief et d’arbitrage, aux congés fériés et à un salaire horaire. En effet, jusqu’à la signature de la convention collective, les responsables d’étage travaillaient sans recevoir de rémunération. Elles et ils maintiendront également leurs droits à la compensation partielle pour le logement et les repas.

« Les responsables d’étage auront enfin une rémunération pour le travail qu’elles et qu’ils effectuent. De ce fait, il s’agit d’une nette amélioration des conditions de travail pour les membres de cette unité, » conclut Magali Picard, vice-présidente exécutive régionale de l’AFPC-Québec.

Profil du SEOUM

Le SEOUM est un syndicat qui représente les employés occasionnels ou temporaires à McGill. Ceci inclut autant les étudiants que les non étudiants et qu’ils soient à temps plein ou à temps partiel. Au total, le SEOUM compte environ 1500 membres.

Profil de l’AFPC-Québec

L’AFPC représente plus de 180 000 membres au Canada. Au Québec, affiliée à la FTQ, l’AFPC‑Québec regroupe plus de 40 000 membres dans le secteur public fédéral, dont 25 000 dans les universités québécoises

Provinces: