Coupures conservatrices : les militaires et les Anciens Combattants seront mis de côté

 

Montréal, 11 avril 2012 – L’Alliance de la Fonction publique du Canada, région du Québec (AFPC-Québec) dénonce avec véhémence les coupures annoncées aujourd’hui à Anciens Combattants Canada.

« Nous avons appris aujourd’hui que 35 postes d’agent de service aux clients à Anciens Combattants seront touchés au cours des prochains mois au Québec, » affirme Magali Picard, vice-présidente exécutive régionale suppléante de l’AFPC-Québec.

Au cours des prochaines années, le travail des 261 agents de service aux clients au pays sera privatisé par Anciens Combattants Canada, incluant tous les postes d’agent de la région du Québec.

« Ce qui est dommage, c’est que les militaires qui reviennent de mission et les Anciens Combattants seront directement touchés par cette mesure idéologique de restriction et de privatisation des services,» ajoute indignée M. Picard.

Depuis déjà deux ans, l’AFPC-Québec réclamait l’ajout de poste d’agent de service aux clients, notamment au bureau de Québec.  Les 11 personnes déjà en poste ne suffisaient pas à la tâche.  Les militaires et Anciens Combattants doivent attendre plusieurs mois avant que les services leur soient rendus.  Malgré la nécessité de ces emplois, le gouvernement conservateur du Canada coupera à terme ces postes de première ligne.

L’AFPC-Québec réclame le maintien des services tel que nous les connaissons, pour la santé et la sécurité collective de l’ensemble de la population. Les coupures de programmes fédéraux et les mesures d’attritions des emplois dans les services publics ne sont pas la voie à emprunter pour équilibrer les finances publiques. L’AFPC-Québec, propose d’augmenter les revenus étatiques, en révisant à la hausse la fiscalité des grandes entreprises qui bénéficient de réductions d’impôt depuis plusieurs années.

L’AFPC représente plus de 178 000 à travers le Canada. Au Québec, affiliée à la FTQ, l’AFPC-Québec regroupe plus de 40 000 membres dans le secteur public fédéral, dans les universités québécoises ainsi que dans le secteur privé.

 

Pour informations : Patrick Leblanc, attaché politique, AFPC-Québec, 514-706-5997, leblanp@psac-afpc.com

Provinces: