Coupures fédérales: Réplique des "Laissés-pour-compte"

Québec, le 29 mai 2012 – L’Alliance de la Fonction publique du Canada, région du Québec (AFPC-Québec) et le Syndicat de l’emploi et de l’immigration du Canada (SEIC) lancent la réplique des « Laissés-pour-compte ».

« La campagne de mobilisation laissespourcompte.ca vise justement à mettre en lumière les gens qui sont mis de côté par les coupures du gouvernement conservateur. Nous voulons éveiller et mobiliser les gens avant qu’il ne soit trop tard, » souligne Steve McCuaig, vice-président national du SEIC.  Il ajoute : « Nous souhaitons ardemment que les témoignages de personne aux prises avec les impacts négatifs de ces coupures sauront sensibiliser la population à tout ce bordel. »

Le gouvernement conservateur fermera d’ici quelques semaines les bureaux régionaux de l’immigration à Québec, Sherbrooke, Trois-Rivières et Gatineau privant ainsi les immigrants de service de proximité.  Nous soulignons également que les délais de traitement de demande d’assurance emploi ont presque triplé au cours des derniers mois.  Enfin, les délais ont considérablement augmenté au traitement des demandes de pension de vieillesse et de supplément du revenu.

« Depuis le 29 mars dernier, des milliers de travailleuses et travailleurs fédéraux ont été mis au « ballottage » par le gouvernement.  Nous devons comprendre que derrière ces pertes d’emplois, ce sont les services directs à la population qui seront diminués ou perdus.  Des gens seront laissés pour compte par le gouvernement conservateur et c’est extrêmement scandaleux, » indique Magali Picard, vice-présidente suppléante de l’Alliance de la Fonction publique du Canada, région du Québec.

Rappelons que le budget du gouvernement conservateur prévoit l’abolition de 19 200 postes.  Ce chiffre est très partiel, car il ne tient pas compte de plusieurs milliers d’emplois perdus depuis 2007.  De plus, la perte de plusieurs dizaines de milliers d’emplois aura un impact sur la qualité des services publics à rendre à la population.

L’AFPC-Québec et le SEIC réclament le maintien des services tel que nous les connaissons, pour la santé et la sécurité collective de l’ensemble de la population. Les coupures de programmes fédéraux et les mesures d’attritions des emplois dans les services publics ne sont pas la voie à emprunter pour équilibrer les finances publiques. L’AFPC-Québec, propose quant à elle d’augmenter les revenus étatiques, en révisant à la hausse la fiscalité des grandes entreprises qui bénéficient de réductions d’impôt depuis plusieurs années.

L’AFPC représente plus de 178 000 membres à travers le Canada. Au Québec, affiliée à la FTQ, l’AFPC-Québec regroupe plus de 40 000 membres dans le secteur public fédéral dont les travailleuses et les travailleurs œuvrant pour le compte de Service Canada. 

L’AFPC-Québec représente également des travailleuses et des travailleurs dans les universités québécoises ainsi que dans le secteur privé.

 

Pour informations : Patrick Leblanc : 514-706-5997

 

  

Provinces: