Hôpital Sainte-Anne-de-Bellevue : la communauté se mobilise

Sainte-Anne-de-Bellevue, le 15 décembre 2011 – L’Alliance de la Fonction publique du Canada, région du Québec (AFPC-Québec), le Syndicat des Employé(e)s des Anciens Combattants (SEAC) et l’ensemble de la communauté des anciens combattants se mobilisent pour sauver l’Hôpital Sainte-Anne-de-Bellevue.

« Alors que se poursuivent les négociations entre le gouvernement fédéral et le gouvernement du Québec sur le transfert du dernier hôpital pour anciens combattants au Canada, le syndicat et la communauté des anciens combattants s'interrogent sur le sort qui sera réservé aux vétérans qui y logent si l’Hôpital Sainte-Anne-de-Bellevue est amalgamé au CSSS de l’Ouest de l’île », souligne Yvan Thauvette, président du SEAC. 

« Nous ne sommes pas contre le transfert de l’hôpital.  Mais il est absolument indécent de voir que le gouvernement fédéral laisse tomber ses engagements historiques envers les anciens combattants» souligne indignée Magali Picard, vice-présidente nationale du Québec du SEAC.  Elle ajoute: « À la place d’équilibrer son budget sur le dos des anciens combattants, le gouvernement conservateur du Canada devrait se souvenir de leurs sacrifices.»

L’AFPC-Québec et le SEAC réclament une entité unique comme condition de transfert de l’Hôpital Sainte-Anne-de-Bellevue du gouvernement fédéral au gouvernement du Québec. Selon le syndicat, il s’agit d’une condition essentielle afin de garantir la qualité des soins que sont en droit d’obtenir les anciens combattants. 

L’AFPC représente plus de 178 000 membres à travers le Canada. Affiliée à la FTQ, l’AFPC-Québec regroupe plus de 40 000 membres dans le secteur public fédéral, dont les 600 membres du Syndicat des employé-e-s des anciens combattants travaillant à l’Hôpital Sainte-Anne-de-Bellevue.

L’AFPC-Québec regroupe également des membres dans les universités québécoises et le secteur privé.

 

Pour informations : Patrick Leblanc, attaché politique, AFPC-Québec, 514-706-5997, leblanp@psac.com

Provinces: