Harper s’en prend maintenant aux anciens combattants

Sainte-Anne-de-Bellevue – « Du train où vont les choses, les Anciens Combattants risquent de se voir laissés pour compte sous le rouleau compresseur du gouvernement Harper », c’est ce qu’a déclaré M. Yvan Thauvette, président du Syndicat des employé(e)s des anciens combattants lors d’un point de presse tenu ce midi à l’hôpital Sainte-Anne-de-Bellevue.

Le fédéral veut en effet se départir de l’hôpital réservé aux anciens combattants à Sainte-Anne-de-Bellevue.  C’est au ministre des Anciens Combattants, M. Fantino que revient la responsabilité de négocier la dévolution de l’hôpital au Québec.  Or, depuis des mois, les négociations à cet effet piétinent et son ministère manque de transparence.

« La situation inquiète tout le monde, de dire M. Thauvette.  Il faut se demander s’il est convenable qu’un gouvernement en soit rendu à s’en prendre à quiconque, même à ceux qui ont risqué leur vie à la défense de leur pays.  J’aurais aimé soulever avec le ministre Fantino les questions qui préoccupent les anciens combattants, leur famille et le personnel de l’hôpital, mais il se défile constamment chaque fois qu’on aurait une occasion d’en parler. »

Le ministre Fantino s’est une fois de plus défilé aujourd’hui alors qu’il devait passer remettre une médaille à un Ancien Combattant dans le cadre d’une cérémonie commémorative.

 « L’attitude du ministre traduit bien la ligne de pensée du gouvernement Harper pour qui le maintien des services aux Anciens Combattants est loin de constituer une priorité. À preuve, l’annonce récente de la fermeture des bureaux de service aux anciens combattants partout au pays ».

Provinces: