Sauvons le Centre de sauvetage maritime de Québec le 12 mars à midi

 

Québec, le 9 mars 2012 - L’Alliance de la Fonction publique du Canada, région du Québec (AFPC-Québec), l’Union canadienne des employés des transports (UCET) et le Conseil régional FTQ Québec et Chaudière-Appalaches (CRQCA), s’unissent ce lundi 12 mars à midi pour dénoncer la fermeture du Centre de sauvetage maritime de Québec et le déménagement de ses opérations vers Halifax et Trenton.

«La décision de fermer le Centre de sauvetage maritime de Québec par le gouvernement conservateur du Canada mettra en péril la sécurité de la communauté maritime de l’Est du Québec» souligne indignée Magali Picard, vice-présidente suppléante de l’AFPC-Québec.  Elle ajoute: «Répondre à des appels maritimes d’urgences nécessite un niveau très pointu de la langue française et des connaissances techniques du fleuve Saint-Laurent, ce que les Centres d’Halifax et de Trenton ne maîtrisent pas.»

Pour en savoir plus sur ce dossier important, les représentantes et les représentants des médias sont conviés à une conférence de presse à l’endroit suivant:

Quand: Lundi 12 mars 2012 

Heure: Midi

Endroit: À Québec, au coin du boul. Champlain et de la rue des Traversiers (à proximité des bureaux de la Garde Côtière canadienne, situés au 101, boul. Champlain, Québec)

Pour cette occasion les personnes suivantes feront des déclarations:

Sébastien Boies, Président du Conseil régional FTQ Québec et Chaudière-Appalaches

Magali Picard, Vice-présidente suppléante de l’AFPC-Québec

Donald Drapeau, Vice-président régional du Québec de l’UCET

L’AFPC-Québec réclame le maintien des services et des programmes publics tel que nous les connaissons, pour la sécurité et le bien-être collectif de l’ensemble de la population.  La réduction de programmes fédéraux et l’attrition des emplois dans la fonction publique ne sont pas des voies à emprunter pour équilibrer les finances publiques. Au lieu de couper les services publics fédéraux, l’AFPC-Québec propose d’augmenter les revenus étatiques, en révisant à la hausse la fiscalité des grandes entreprises qui bénéficient de réductions d’impôt depuis plusieurs années.

L’AFPC représente plus de 178 000 membres à travers le Canada. Au Québec, affiliée à la FTQ, l’AFPC-Québec regroupe plus de 40 000 membres dans le secteur public fédéral, dans les universités québécoises ainsi que dans le secteur privé.

 

Pour informations : Patrick Leblanc, attaché politique, AFPC-Québec, 514-706-5997, leblanp@psac.com

Provinces: