Les valeurs conservatrices correspondent-elles vraiment aux valeurs des québécois?

Montréal – 24 août 2015 – L’Alliance de la Fonction publique du Canada, région du Québec (AFPC-Québec) souhaite réagir à la déclaration de Stephen Harper, reprise plusieurs fois par Denis Lebel, affirmant que « les Québécois sont plus conservateurs qu’ils ne le pensent». Les valeurs conservatrices sont-elles réellement représentatives des valeurs des Québécois? Magali Picard, vice-présidente exécutive régionale de l’AFPC-Québec, soutient que non.

Depuis 2006, le Parti conservateur de Stephen Harper a modifié en profondeur le paysage de l’État canadien. Le premier ministre sortant avait d’ailleurs, en 2006, déclaré « You won’t recognize Canada when I get through with it ». De fait, de plus en plus de gens ne reconnaissent plus leur pays.

Magali Picard demande aux Québécoises et Québécois s’ils se reconnaissent dans les actions des conservateurs. Est-ce dans nos valeurs communes de :

  • Repousser l’accessibilité de la pension de vieillesse et du supplément de revenu garanti de 65 ans à 67 ans.
  • Restreindre l’accessibilité à l’assurance-emploi à moins de 38% des chômeuses et des chômeurs.
  • Détourner de l’argent de la caisse de l’assurance-emploi.
  • Se retirer du Protocole de Kyoto.
  • Dérèglementer la protection de 97% de nos lacs et rivières.
  • Se procurer à gros prix des F-35 et de faire la guerre.
  • Détruire le registre des armes à feu.
  • Ignorer la situation des femmes autochtones disparues ou assassinées.
  • Réduire l’imposition des grandes entreprises de 21% à 15%.
  • Museler les scientifiques, Statistiques Canada et de couper dans la recherche universitaire. 
  • Couper la livraison postale.
  • Démanteler à coup de compressions Radio-Canada.
  • Réduire les budgets liés à l’inspection de ce que nous mangeons.
  • Réduire la présence des agents frontaliers aux frontières.

« Je pense que la majorité des Québécois ne cautionnent plus les actions du gouvernement Harper. Les conservateurs posent des gestes qui isolent le Canada et qui font en sorte que nous reconnaissons de moins en moins notre pays. Les Québécoises et les Québécois montreront qu’ils ne s’identifient pas à la vision qu’ont les conservateurs de notre société. Ils le prouveront le 19 octobre prochain, » conclut Mme Picard.

L’AFPC représente plus de 178 000 au Canada. Au Québec, affiliée à la FTQ, l’AFPC-Québec regroupe plus de 40 000 membres dans le secteur public fédéral, les universités québécoises ainsi que dans le secteur privé.

 

Pour informations : Patrick Leblanc, attaché politique, 514-706-5997