Jérôme Turcq réélu Vice-président exécutif régional de l'AFPC-Québec

Les 250 déléguées et délégués réunis au Congrès de l'AFPC-Québec, qui s’est tenu à Laval du 27 au 29 mai 2011, ont réélu à l’unanimité Jérôme Turcq au poste de vice-président exécutif régional (VPER). <--break->Le confrère Turcq a été réélu pour la cinquième fois depuis son entrée en fonction en 2000. Avant son élection comme VPER, Jérôme était le vice-président exécutif pour l'Union des employés de la Défense nationale (UEDN). Militant syndical de l'AFPC depuis le milieu des années 80, Jérôme a occupé divers postes au sein de sa section locale, de l'AFPC, de la FTQ et du CTC.

Au poste de suppléante au VPER, les déléguées et délégués ont réélu par acclamation Magali Picard. Magali est également vice-présidente pour le Québec du Syndicat des employé-e-s des Anciens combattants. De 2000 à 2005, la consoeur Picard a été présidente de la section locale 10 042 de cet Élément. Elle est aussi membre du Réseau national des peuples autochtones de l'AFPC.

La délégation au congrès de l'AFPC-Québec a adopté de nombreuses résolutions dont une confirmant son appui à l’application de la Charte de la langue française (loi 101) à tous les travailleurs sur le territoire du Québec. Cette prise de position forte demande que toute personne qui travaille au Québec, sous le régime du Code canadien du travail ou de la Loi sur l’emploi dans la fonction publique, soit couverte par la Charte de la langue française.

Il ont également voulu refléter la croissance impressionnante de leur syndicat en créant à l'intérieur de l'AFPC-Québec le Conseil québécois des syndicats universitaires (CQSU) qui regroupe maintenant 20 000 nouveaux membres issus des universités québécoises.

Les membres ont aussi adopté une résolution pour supporter la campagne de la FTQ «Une retraite à l’abris des soucis» visant à permettre à tout citoyen de bénéficier d’une retraite dans la dignité.

Affiliée à la FTQ, l’AFPC-Québec regroupe plus de 40 000 membres dans le secteur public fédéral, dans les universités québécoises ainsi que dans le secteur privé.


Notre organisation: