Taille du texte: AAA

Le raz-de-marée Phénix

Le raz-de-marée Phénix a déjà causé bien des ravages. Détrompez-vous, la tempête n’est point passée. Le système de paye demeure un enjeu chaud de l’actualité.

Le rapport du vérificateur général sur Phénix publié à la fin de juin révèle des chiffres bien inquiétants. Selon ses prédictions, 500 millions de dollars par année seront nécessaires pour l’exploitation et la stabilisation du système. Les estimations les plus optimistes annoncent que cette période de stabilisation ne durera pas moins de cinq ans! À cela s’ajoutent les 360 millions de dollars déjà déboursés, depuis 2016, en coûts imprévus

Le gouvernement nous assure avoir réglé la majorité des problèmes de paye des fonctionnaires fédéraux. Cependant, le fiasco Phénix est loin d’être entièrement résolu. Ce ne sont pas les plates excuses de la sous-ministre des Services publics et de l’Approvisionnement, Marie Lemay, qui pourront diminuer les dépenses faramineuses que cause, à long terme, ce système.

Qu’en est-il des principaux concernés? Les fonctionnaires fédéraux n’ont reçu aucun dédommagement. Pourtant, ils ont continué d’assurer la qualité des services essentiels pour la population, en dépit des multiples contrecoups. Ils ont été nombreux à reporter leur retraite, à éprouver de la difficulté à remplir leurs déclarations de revenus et à devoir annuler leurs vacances, en plus de subir les répercussions directes qu’engendre inévitablement l’absence de revenu. Imaginez la quantité de stress découlant de l’instabilité financière vécue par ces travailleurs…

Depuis deux ans, l’AFPC s’est mobilisée pour que les droits de ses membres soient respectés. En septembre 2016, nous avons déposé une plainte de pratique déloyale de travail auprès de la Commission des relations de travail et de l’emploi dans la fonction publique. Un grief de principe a été déposé auprès de cette même Commission, alléguant que le gouvernement a enfreint les dispositions de la négociation collective sur les changements technologiques. Une seconde plainte a été déposée auprès de la Commission, en octobre 2017, afin d’obtenir des mesures correctives pour les fonctionnaires fédéraux après que le Conseil du Trésor a manqué la date limite du 1er novembre 2017 pour mettre en œuvre les dispositions des nouvelles conventions collectives.

L’an dernier, nous avons obtenu une ordonnance d’un tribunal sommant le gouvernement d’améliorer l’accès à l’aide pour les personnes en congé d’invalidité, de maternité et parental. Elle exigeait également que le gouvernement maintienne les effectifs nécessaires pour résoudre les problèmes de rémunération continue. L’AFPC a réussi à convaincre le Conseil du Trésor d’indemniser nos membres pour les pénalités, les frais d’intérêt et les autres frais encourus en raison de problèmes de paye.

Désormais, nous réclamons une Commission d’enquête nationale publique sur le système de paye Phénix. Il est nécessaire de connaître la source de cet échec afin de ne pas perpétuer un tel désastre.

LE GOUVERNEMENT DOIT ASSUMER LA RESPONSABILITÉ DE CETTE RUINEUSE CATASTROPHE

1.Téléphonez pour obtenir de l’aide. Composez le 1-855-686-4729.

2. Déposez un grief. Consultez votre représentante ou votre représentant syndical local pour vous aider à le rédiger.

3. Réclamez au gouvernement ce qu’on vous doit en dépenses supplémentaires et en pertes financières personnelles. Rendez-vous au : www.canada.ca/fr/secretariat-conseil-tresor/services/remuneration/phenix.html

4. Envoyez une demande directement à Justin Trudeau. Allez sur le site de l’AFPC : phoenix.psacunion.ca/fr/ensavoirplus

5. Suivez la campagne de l’AFPC. Partagez les publications sur les réseaux sociaux : www.facebook.com/psac.national/videos/10155883579663422/