Taille du texte: AAA

Salle des médias

Québec, le 18 janvier 2018 – Les membres de l’Union canadienne des employés des transports (UCET), un Élément de l’Alliance de la Fonction publique du Canada (AFPC), manifestent présentement devant l’entrée du Port de Québec au coin de la rue Dalhousie et du quai Saint-André à Québec.

« Les membres se tiennent debout. Nous sommes déterminés à faire savoir aux représentants et au PDG du Port de Québec que nous ferons tout en notre possible pour conserver et améliorer les conditions de travail des membres », déclare Louis Canon, vice-président régional de l’UCET.

Jonquière, le 16 janvier 2018 – L’Alliance de la Fonction publique du Canada invite les médias à une conférence de presse au cours de laquelle deux de ses membres, employés de la fonction publique fédérale, viendront témoigner du cauchemar qu’ils vivent depuis bientôt six mois en raison du système de paye Phénix.

Montréal, le 10 janvier 2018 – L’Alliance de la Fonction publique du Canada, région du Québec (AFPC-Québec) est fière d’annoncer qu’une entente est récemment survenue entre l’administration du CPE du Complexe Guy-Favreau situé à Montréal et Services publics et Approvisionnement Canada (SPAC).

Laval, 13 décembre 2017 – Depuis 7h ce matin, près de 200 membres de l’Alliance de la Fonction publique du Canada, région du Québec (AFPC-Québec) qui travaillent notamment à Service correctionnel du Canada (SCC), ont pris d’assaut les bureaux administratifs de leur ministère ainsi que le bureau des Passeports Canada, situés au 3, Place Laval (boul. Saint-Martin Est).  Les membres dénoncent les problèmes de paie générés par le système Phénix. L’arrivée au travail des employées et employés fédéraux est donc perturbée ce matin à cet endroit.

Sherbrooke, le 12 décembre 2017 – Les membres du Syndicat des Auxiliaires de Recherche et d’Enseignement de l’Université de Sherbrooke (SAREUS), un syndicat local de l’Alliance de la Fonction publique du Canada, région du Québec (AFPC-Québec), ont récemment ratifié leur convention collective.

Les membres du SAREUS recevront des ajustements et des augmentations salariales variables selon les groupes d’emplois. L’ensemble de ces gains salariaux fera en sorte que les membres pourront compter sur un salaire minimum de 15$ de l’heure, et ce, dès 2019.  

Pages