La situation des femmes au Canada et à l’étranger est loin d’être réglé

 

Par Bianca Allard

C’est le 29 février dernier, que débutait le démantèlement du registre des armes à feu (qui avait été créé après les meurtres de Polytechnique) - de plus, les résultats des procès Turcotte et  Shafia nous prouvent qu'en Orient et en Occident, dans bien des  esprits,  les droits des femmes ne sont pas encore vraiment considérés comme équivalents aux droits des hommes.

Lorsqu’on tue un homme on parle de meurtre; quand on tue une femme ou ses enfants, on parle de drame passionnel...

Que ce soit pour des raisons culturelles  ou amoureuses j’ai compris qu’il existe un point commun à ces meurtres : on tue des femmes parce qu’elles sont perçues comme une possession, comme des subordonnées aux hommes qui devraient  se soumettre au désir leur conjoint ou ex-conjoint  ou de leur  famille ou belle-famille !

Celles qui exigent qu’on respecte leurs choix même si ceux-ci entre en contradiction avec les croyances et /ou les valeurs de  leurs proches paient encore au prix de leur vie ou de celles de leur(s) enfant(s)  le respect de leur droit humain fondamental d’être libre.

C’est un  droit fondamental de choisir de se marier ou non, de choisir soi-même son conjoint et aussi de choisir la séparation ; c’est un droit fondamental de contrôler son corps, de choisir d’avoir ou non un enfant,  de contrôler sa sexualité.  Récemment un député a demandé à ce qu’on  détermine quand un fœtus devient  une personne  avec l’intention déclarée de remettre en cause le droit à l’avortement ! Ici comme ailleurs nos droits sont  menacés.

Il faut rester vigilantes !

Le mois de février est le mois de l’histoire des noirs  et en lisant je découvre plusieurs parallèles à la reconnaissance de leurs droits humains. .  Il aura fallu abolir les lois ségrégationnistes mais aussi changer les croyances et les préjugés contre la racisme et l’esclavagisme.

La lutte pour que les droits des femmes soient reconnus et compris comme des  droits humains inaliénables n’est pas encore terminée et vous pouvez y participer !

Sujets: