Taille du texte: AAA

Salle des médias

Montréal, le 28 avril 2017 – L’Alliance de la Fonction publique du Canada, région du Québec (AFPC-Québec), invite les médias à la mobilisation Phénix : Ma paie avant les primes!

Pour l’occasion, 9 activités de mobilisations seront organisées simultanément dans toutes les régions du Québec. Dans la grande majorité des cas, les membres visiteront le bureau d’une ou d’un député libéral fédéral. L’activité débutera à 11h et durera environ une heure.

Quand : samedi 29 avril, 11h.

Montréal, 23 mars 2017 – L’Alliance de la Fonction publique du Canada, région du Québec (AFPC-Québec) vient de conclure, au cours des dernières semaines, des conventions collectives qui permettront à plusieurs centaines de membres d’atteindre un salaire d’au moins 15$ de l’heure.

Rimouski, le 8 mars 2017 – En cette Journée internationale de la femme, les travailleuses (et les travailleurs) des Opérations enquêtes statistiques (OES) membres du Syndicat des employé-e-s nationaux (SEN), un Élément de l’Alliance de la Fonction publique du Canada (AFPC) attendent toujours leur règlement sur l’équité salariale. 

« La bataille pour la reconnaissance de l’équité salariale à OES remonte au 8 mars 1985. Ça fait donc 32 ans que nous attendons, » souligne Géraldine Fortin, présidente de la section locale du SEN/AFPC.  

Valcartier, le 28 février 2017 – Des membres de l’Union des employé-e-s de la Défense nationale (UEDN), un Élément de l’Alliance de la Fonction publique du Canada (AFPC), manifestent depuis 6 h ce matin à proximité de la base militaire de Valcartier. Ils viennent tout juste d’ériger un piquet d’information à l’angle du boulevard Jacques-Cartier et de la rue Rochon. Ces membres travaillent pour Service de bien-être et moral des Forces canadiennes (SBMFC) et tentent d’obtenir des conditions de travail justes.

Montréal, 9 février 2017 – Les chargées et chargés de cours de l’École nationale d’administration publique (ÉNAP) ont décidé majoritairement de joindre l’Alliance de la Fonction publique du Canada, région du Québec (AFPC-Québec) au terme d’un vote organisé par le Tribunal administratif du Travail (TAT).

Les chargées et chargés de cours de l’ÉNAP sont à l’heure actuelle les moins bien payés de leur profession au Québec.  Ils ne disposent d’aucune sécurité d’emploi, d’aucune indexation de salaire ni de couverture d’assurance.

Pages