Le transfert, mais pas à n’importe quel prix!

Le transfert du dernier hôpital fédéral réservé aux Anciens Combattants n’est plus une rumeur.  Le transfert aura bel et bien lieu entre le gouvernement fédéral et le gouvernement du Québec.  Bien que la date du 30 septembre 2013 ait été avancée, rien n’a encore été confirmé à ce jour.

Le Syndicat des employé-e-s des Anciens Combattants (SEAC), un Élément de l’Alliance de la Fonction publique du Canada (AFPC), n’est pas contre le transfert de l’hôpital.  Le syndicat souhaite que le gouvernement fédéral tienne ses responsabilités historiques envers les Anciens Combattants et qu’ils reconnaissent les compétences et respectent les conditions de travail des travailleuses et des travailleurs. 

L’Hôpital Sainte-Anne

Fondé en 1917 et situé à Sainte-Anne-de-Bellevue, cet hôpital est la propriété du gouvernement fédéral.  Il s’agit du dernier hôpital au Canada à être dédié aux Anciens Combattants. Il compte près de 450 lits, dont près d’une centaine sont inoccupés. 

Le personnel et les équipements donnent la possibilité à l’Hôpital Sainte-Anne offrir des soins de qualité et spécialisé aux Anciens Combattants.  Dans l’éventualité du transfert de l’hôpital vers le gouvernement du Québec, le personnel et les équipements seront alors disponibles pour l’ensemble de la population de l’Ouest-de-l’Île et de l’ouest de la Montérégie.

Services professionnels offerts: Centre de jour de liaison, consultation avec des médecins spécialisés sur place, physiothérapie, ergothérapie, psychologie, psychiatrie, inhalothérapie, pharmacie, laboratoire, radiologie, diététique, travail social, clinique de contrôle de la douleur, massothérapie, loisirs, arts et métiers.

En action depuis deux ans

Depuis plus de deux ans, les 650 membres du SEAC-AFPC, s’organisent pour faire connaître l’importance d’un transfert de cet hôpital, fraichement rénové par le gouvernement fédéral, pour toutes les citoyennes et tous les citoyens de l’Ouest-de-l’Île et de l’ouest de la Montérégie.

Les membres du syndicat tentent d’expliquer aux citoyennes et aux citoyens de la région, par diverses actions, les avantages que représentent le transfert de l’Hôpital Sainte-Anne et sa conversion en centre à vocation multiple pour la région.

La Loi 10

En septembre 2014, le Parti libéral du Québec a déposé un projet de loi qui a pour objectif de restructurer les soins de santé et les services sociaux du Québec. Ultimement, ce projet de loi touchera l’Hôpital Sainte-Anne, ces employées et employés ainsi que les Anciens Combattants qui y sont hébergés.

La Loi 10 permettra au gouvernement du Québec d’amalgamé l’Hôpital Sainte-Anne dans un Centre intégré de service de santé et de services sociaux.  L’Hôpital perdra ainsi son autonomie ainsi que sa gouvernance.  Elle sera noyée à l’intérieur d’un réseau.  De plus, cette loi balaie du revers de la main «l’entente de principe» intervenue entre le gouvernement fédéral et le gouvernement du Québec en juin 2013 (voir ci-dessous).

Cette loi ne ganrantie aucunement les droits acquis des Anciens Combattants.  Pour l’instant, nos questions demeurent sans réponses.  La solution à la ganrantie de soin pour les Anciens Combattants passe par un centre à vocation multiple ayant son propre Conseil d’administration.

Le centre à vocation multiple: un plus dans la région!

Le SEAC-AFPC milite auprès des instances gouvernementales en faveur d’un centre à vocation multiple.  Ce type de vocation permettrait à l’Hôpital Sainte-Anne d’être utilisé à son plein potentiel par le Ministère de la Santé et des services sociaux du Québec lorsque celui-ci sera transféré sous sa responsabilité et de désengorger les centres hospitaliés de la région.

Ainsi le centre à vocation multiple pourra offrir des soins spécialisés à l’ensemble de la population de l’Ouest-de-l’Île et l’ouest de la Montérégie, tout en assurant les soins aux Anciens Combattants. 

Une vidéo à voir qui vous permet de découvrir les gens derrière les soins!

http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=DlfGB8l0cZ8

Pour en savoir plus sur les enjeux du transfert et nos actions:

4 février 2015: Hôpital Sainte-Anne: Une communauté qui a du coeur!

3 décembre 2014, «Des vétérans en colère contre le projet de loi 10» (Journal de Montréal)

14 juin 2013, Hôpital Sainte-Anne-de-Bellevue : une bonne nouvelle pour la population

5 avril 2013, Rassemblement de solidarité à l’Hôpital Sainte-Anne-de-Bellevue

8 mars 2013, Manifestation devant l’Hôpital Ste-Anne-de-Bellevue

24 octobre 2012, Transfert de l’Hôpital Sainte-Anne : les travailleuses et les travailleurs rencontrent la population

11 juillet 2012, Transfert de la compétence de l’Hôpital Ste-Anne-de-Bellevue :une plus grande offre de soins de santé est possible dans l’Ouest-de-l’Île

10 juillet 2012, Conférence de presse: Une plus grande offre de soins de santé est possible dans l’Ouest-de-l’Île

16 décembre 2011, Hôpital Sainte-Anne-de-Bellevue : la communauté se mobilise

14 décembre 2011, Hôpital Sainte-Anne-de-Bellevue : la communauté se mobilise

11 novembre 2011, Transfert du dernier hôpital d’anciens combattants au Canada: l’Hôpital Sainte-Anne-de-Bellevue. Le gouvernement conservateur du Canada laissera-t-il tomber les anciens combattants?